Information

Produits typiquement italiens: Terre d'Otranto DOP

Produits typiquement italiens: Terre d'Otranto DOP

Règlements de production - Terre dOtranto DOP

Huile d'olive extra vierge Terre dOtranto DOP
Consortium de protection des AOP Terra dOtranto - www.oliodopterradotranto.it

Article 1
(Nom)
L’appellation d’origine contrôlée "Terra d’Otranto" est réservée à l’huile d’olive extra vierge correspondant aux conditions et exigences établies dans ce cahier des charges de production.

Article 2
(variété d'olive)
La dénomination d’origine contrôlée "Terra d’Otranto" est réservée à l’huile d’olive extra vierge
obtenus à partir des variétés d'olives suivantes présentes, seules ou ensemble, dans les oliveraies: Cellina di
Nardò et Ogliarola (appelés localement Ogliarola Leccese ou Salentina) pour au moins 60%.
D'autres variétés présentes dans les oliveraies peuvent également contribuer à hauteur de 40%.

Article 3
(zone de production)
1) La zone de production d'olives pour la production d'huile d'olive extra vierge, conformément à l'art. 1, comprend les territoires oléicoles aptes à réaliser la production avec les caractéristiques qualitatives prévues dans ce cahier des charges de production, inclus dans tout le territoire administratif des provinces de Lecce et sur le territoire de la province de Taranto à l'exclusion des communes suivantes: Ginosa, Laterza, Castellaneta, Palagianello, Palagiano, Mottola, Massafra, Crispiano, Statte et la partie de la commune de Tarente inscrite au cadastre avec la lettre A ainsi que, dans les communes suivantes de la province de Brindisi: Brindisi, Cellino S.Marco, Erchie, Francavilla Fontana, Latiano, Mesagne, Oria, Sandonaci, San Pancrazio Salentino, SanPietro Vernotico, Torchiarolo et Torre S. Susanna.
L'aire géographique susmentionnée s'étend en un arc s'insinuant entre les mers ionienne et adriatique, de la Tarentine Murge et des pentes extrêmes de Brindisi de la Murge du Sud-Est, à la table de Lecce, se terminant dans les Serres, au confluent des deux mers.

Article 4
(caractéristiques de culture)
1) Les conditions environnementales et culturales des oliveraies destinées à la production d'huile d'olive extra vierge visée à l'art. 1, doivent être les caractéristiques et caractéristiques traditionnelles de la région et, dans tous les cas, aptes à donner aux olives et à l'huile dérivée les caractéristiques de qualité spécifiques.
Les oliveraies situées dans une limite d'altitude de 517 mètres au-dessus du niveau de la mer conviennent donc, les Cuiterreni, d'origine calcaire du Crétacé, avec des limons calcaires des sédiments édesthésiques édesthésiques calcaires-sablo-argileux du Pliocène et du Pléistocène, appartiennent à rouge, souvent présent en bandes alternées, reposant sur des roches calcaires.
Les plans de plantation, les systèmes de formation et les systèmes de taille doivent cependant être traditionnellement utilisés afin de ne pas modifier les caractéristiques des olives et de l'huile.
Une densité maximale de 400 plants par hectare est autorisée.
2) La collecte des olives pour la production d'huile d'olive extra vierge avec dénomination d'origine, visée à l'article 1, doit être effectuée au plus tard le 31 janvier de chaque année.
3) La production maximale d'olives issues d'oliveraies pour la production de dénomination d'origine contrôlée d'huile d'olive extra vierge visée à l'article 1er ne peut excéder 12 000 kg par hectare pour les plantes intensives. Le rendement maximum des olives dans l'huile ne peut dépasser 20%.
4) Même dans les années exceptionnellement favorables, le rendement doit être signalé par un tri minutieux à condition que la production globale ne dépasse pas de plus de 20% les limites maximales indiquées ci-dessus.

Article 5
(méthode d'huilage)
1) La zone d’huilage de l’huile d’olive extra vierge à dénomination d’origine contrôlée «Terra d’Otranto» comprend tout le territoire administratif des communes indiquées au point 1 de l’article 3.
2) La collecte des olives pour la production d'huile d'olive extra vierge avec la dénomination d'origine visée à l'article 1 doit être effectuée directement à partir de la plante.
3) Pour l'extraction de l'huile d'olive extra vierge visée à l'article 1er, seuls des procédés mécaniques et physiques sont autorisés pour garantir que les diols sont obtenus sans altération des caractéristiques de qualité contenues dans le fruit.
4) Les opérations d'oléification doivent avoir lieu dans les deux jours suivant la récolte des olives.

Article 6
(caractéristiques du consommateur)
1) Lors de la mise à la consommation, l’huile d’olive extra vierge de dénomination d’origine contrôlée «Terra d’Otranto» doit répondre aux caractéristiques suivantes:
couleur: verte ou jaune avec des reflets vert clair:
odeur: fruitée moyenne (médiane de l'attribut entre les valeurs de 3 et 6) d'olive avec le bon degré de maturité avec une légère sensation de feuille;
saveur: fruité moyen (médiane de l'attribut entre les valeurs de 3 et 6) avec sensation de diolive au bon degré de maturité. Sensation moyenne ou légère d'épices et d'amertume une seconde du temps de collecte (médiane des attributs avec des valeurs supérieures à 0 et jusqu'à 6).
De plus, selon le moment de la récolte et la prévalence variétale, le fruit est intégré aux sensations de feuille d'olivier, d'herbe fraîchement coupée, de chardon / artichaut / chicorée pour Ogliarola, ou de tomate / fruit des bois pour Cellina.
Acidité totale maximale exprimée en acide oléique, en poids, n'excédant pas 0,65 gramme pour 100 grammes d'huile;
nombre de peroxydes: = 14 Meq O2
K232: = 2,20
K270: = 0,170
Acide linoléique: = 13%
Acide linolénique: = 0,8
Acide oléique: = 70%
Valeur de campestérol: = 3,50
Trinoléine: = 0,30

Article 7
(désignation et présentation)
1) L'ajout de toute qualification non expressément prévue dans le présent cahier des charges incluant les adjectifs: "fin", "choisi", "sélectionné", "supérieur" est interdit à l'appellation d'origine contrôlée visée à l'article 1er.
2) L'utilisation véridique des noms, des noms de sociétés, des marques privées est autorisée à condition qu'elles n'aient pas été élogieuses ou ne soient pas de nature à induire le consommateur en erreur.
3) L'utilisation des noms d'exploitations, de domaines, d'exploitations et de leur localisation territoriale, ainsi que la référence à l'emballage dans la ferme oléicole ou dans l'association des fermes oléicoles de la ferme oléicole située dans la zone de production n'est autorisée que si le produit est a été obtenu exclusivement avec des olives récoltées dans les oliveraies qui font partie de l'entreprise et l'huilage et le conditionnement ont eu lieu dans l'aenda même.
4) Les opérations de conditionnement d'huile d'olive extra vierge à dénomination d'origine contrôlée visée à l'article 1 doivent avoir lieu dans la zone géographique définie au point 1 de l'article 3.
5) L'utilisation d'autres indications géographiques se référant aux communes, hameaux, domaines, exploitations agricoles dont l'huile provient effectivement doit être déclarée en caractères ne dépassant pas la moitié de ceux utilisés pour la désignation de l'appellation d'origine contrôlée visée à l'article 1. .
6) Le nom de l'appellation d'origine contrôlée visée à l'article 1er doit apparaître sur l'étiquette avec des caractères clairs et indélébiles de couleur contrastant avec la couleur de l'étiquette et de telle sorte qu'elle puisse être clairement distinguée du complexe d'indications qui y figurent. La désignation doit également respecter les règles d'étiquetage prévues par la législation en vigueur.
7) L'huile d'olive extra vierge visée à l'article 1 doit être mise à la consommation dans des récipients en verre ou en fer-blanc d'une capacité n'excédant pas 5 litres.
8) Il est obligatoire d'indiquer sur l'étiquette l'année de production des olives à partir desquelles l'huile est obtenue.

Vidéo: TOP 10 de la cuisine des Pouilles. Voyage en Italie (Octobre 2020).