Information

Produits typiques italiens: PGI Amalfi Coast Lemon

Produits typiques italiens: PGI Amalfi Coast Lemon

Zone de production

L'IGP "Amalfi Coast Lemon" est présente dans toutes les communes de la Côte Amalfitaine, à savoir: Amalfi, Cetara, Conca dei Marini, Furore, Maiori, Minori, Positano, Praiano, Ravello, Scala, Tramonti, Vietri sul Mare.

Caractéristiques

Le nom de la variété Sfusato Amalfitano a une peau d'épaisseur moyenne, d'une couleur jaune particulièrement claire, avec un arôme et un parfum intenses grâce à la richesse des huiles essentielles et des terpènes (caractère considéré comme précieux pour la production de liqueur de citron). La pulpe est juteuse et moyennement acide, avec peu de graines. C'est aussi un citron moyen-gros (au moins 100 grammes par fruit).

Consortium pour la protection du citron de la côte amalfitaine I.G.P.
Via Lama 84010 Minori (SA)
Tél./fax 089.85.38.76
[email protected]

Amalfi Coast PGI Lemon (photo www.campaniameteo.it)

Spécifications de production - Limone Costa dAmalfi IGP

Article 1
L'Indication Géographique Protégée (I.G.P.) Limone Costa dAmalfi est réservée aux citrons qui remplissent les conditions et exigences établies par le règlement CEE no. 2081/92 et cette spécification de production.

Article 2
L'indication géographique protégée (I.G.P.) Limone Costa dAmalfi désigne les citrons produits dans la zone délimitée par l'art suivant. 3 de cette spécification, se référant au cultivar Sfusato ayant les caractéristiques attribuables au type Amalfi.

Article 3
La zone de production du citron de la côte amalfitaine mentionnée dans cette spécification comprend:
l'ensemble du territoire de la municipalité d'Atrani;
partie du territoire des municipalités de: Amalfi, Cetara, Conca dei Marini, Furore, Maiori, Minori, Positano, Praiano, Ravello, Scala, Tramonti, Vietri sul Mare.
La description de la frontière est faite de l'extrême ouest pour atteindre l'extrême est. La frontière sud est identifiée par la mer Tyrrhénienne.
Carte I.G.M. 1: 25 000 n. 197 IV N.O. Positano:
à partir de l'ouest, la frontière de la zone affectée par la culture du citron de la côte amalfitaine commence par la délimitation entre la province de Naples et celle de Salerne à la hauteur de la mer Tyrrhénienne; continue de traverser la route d'Amalfi n. 163 puis dévie le long du chemin qui part de P.ta Pantanello mène au hameau Corvo et, en suivant le chemin qui mène à S. Maria del Castello, atteint la ruine Il Mandrino en passant sous Monte Gambera et Monte Pertuso, par la colline de lait. De Mandrino il continue jusqu'à la grotte de S. Barbara, en suivant le chemin qui traverse le hameau de Nocella, la localité de Grotte, la localité de I Cannati et le Colle La Serra. De là, la frontière continue jusqu'à ce qu'elle traverse la route nationale qui mène de Furore à Bomerano, puis le long de la même route, prenez le chemin qui atteint Tovere à travers les localités de Pino et Acquarola et arrive près de la ville de Tovere. De là, il continue sur le chemin qui mène au couvent de Cospita (carte d'Amalfi).
Carte I.G.M. n. 197 IV N.E. Amalfi:
du couvent de Cospita, la frontière atteint le quartier de Lucibello, continue le long des pentes du mont Sorca, et d'ici elle atteint la ruine de la Ferrière, passant au-dessus de la localité de Frassito. De la ruine, elle continue le long du chemin qui mène de Punta dAglio à Scala et d'ici continue le long de la route provinciale Scala-Ravello, jusqu'à la hauteur de la Madonna della Pomice (carte de Nocera Inferiore).
Carte I.G.M. 111 S.E. Nocera inférieur:
à partir de la route provinciale, près de la Madonna della Pomice, la frontière longe la frontière entre les municipalités de Ravello et Minori et, par conséquent, près de C.se Ciaramello, continue le long du chemin qui mène à Paternò S. Elia, en passant sous Punta Mele, traversant la vallée de Capo dAcqua et Vitagliano. De là, il continue le long du chemin qui mène à Polvica di Tramonti, en traversant le quartier Casale, le hameau de Carbonaro, S. Caterina et Zamafaro, jusqu'à la zone habitée de Figlino, puis à Polvica. De là, il continue le long de la route municipale jusqu'au hameau de Torina à travers Forno Vecchio et Cardamone. Il continue sur une courte distance le long du chemin qui depuis Gete touche Pendolo et arrive en dessous de Colle Vigne, touchant Pizzolungo et Mandrino. Il continue jusqu'à la Vallone di Vecite, rencontre la localité de Macchione, passant entre la Vallone dei Fuondi et les veines de S. Antonio (carte d'Amalfi).
Carte I.G.M. Amalfi:
à partir de la vallée de Vecite (carte de Nocera Inferiore), la frontière longe Paternoster, la colline de Pascullo, la colline de La Misericordia, S. Maria, la Vene del Suono, en passant au-dessus de Badia, et en dessous de Grotta Piana et le mont Pertuso. De là, il descend à cheval le mont Man, longe la vallée de S. Nicola, localité de Falanca, jusqu'à S. Maria del Popolo. Il continue en passant près de la source de Cannello entre Simicella et San Gineto, jusqu'aux pentes du mont Falerio (carte de Pastena).
Carte I.G.M. 197 I N.O. Pastena:
la frontière suit le chemin qui passe entre le mont Falerio et le mont Collo (plan de Salerne).
Carte I.G.M. 185 II S.O. Salerne:
la frontière suit le chemin qui, passant au-dessus de Manganala, passe près d'Albori, continue au-dessous de Poggio Pianello et atteint le hameau de S. Vincenzo. De là, il suit la route municipale de Dragonea et, par conséquent, à la hauteur du hameau de Padovani, il continue le long de la vallée jusqu'à l'intersection avec la route nationale n. 18, à la hauteur du hameau de Molina, en continuant le long de la route susmentionnée jusqu'à la route municipale qui de Vietri sul Mare mène au hameau de Marina et d'ici à la Torre della Cristarella et, par conséquent, à la mer Tyrrhénienne.

Article 4
Le système de culture doit être celui traditionnellement adopté dans la région, fortement lié aux caractéristiques orographiques et pédologiques particulières. Les unités de culture dominantes typiques sont constituées de terrasses encastrées dans des murs de soutènement (macérats).
Les distances et distances de plantation et les systèmes de taille des citronniers mentionnés dans cette spécification sont en usage traditionnel de la zone.
Le système de formation peut être retracé jusqu'à un navire libre, appelé localement dôme, adapté à un système de couverture approprié. Les organismes techniques régionaux ont le droit d'admettre différentes formes d'élevage, respectant en tout cas les caractéristiques de qualité spécifiques du produit décrites dans l'art suivant. 6.
La technique de production traditionnelle consiste à cultiver des plantes sous des échafaudages de poteaux en bois, de préférence en châtaignier, (d'une hauteur d'au moins 180 cm), éventuellement en utilisant des abris contre les agents atmosphériques défavorables et à garantir une mise à l'échelle de la maturation des fruits.
La densité de plantation ne doit pas dépasser 800 plants à l'hectare.
La collecte doit être effectuée dans la période du 1er février au 31 octobre, en fonction de l'atteinte des caractéristiques qualitatives visées dans l'art suivant. 6 et les demandes particulières du marché pendant cette période. Cependant, compte tenu notamment de la tendance climatique de l'année, la région Campanie se réserve le droit de modifier ces dates avec ses propres dispositions.
La récolte des fruits de la plante doit se faire à la main; le contact direct des citrons avec le sol doit être évité.
La production maximale autorisée de citrons par hectare admis à la protection ne doit pas dépasser 25 tonnes en culture spécialisée ou promiscuité (dans ce cas, nous entendons la production détaillée).
Les citrons récoltés doivent être sains, exempts d'attaques parasitaires, comme l'exige la loi.

Article 5
Les plantes adaptées à la production de l'I.G.P. Limone Costa dAmalfi sont enregistrés dans le registre spécial activé, maintenu et mis à jour par la région de Campanie, directement par leurs bureaux compétents pour le territoire ou par des organismes conformes aux normes EN 45011.
Les organismes techniques sont tenus de vérifier, également par des inspections appropriées, les exigences requises pour l'inscription dans le registre ci-dessus.
Dans un délai de dix jours à compter de la date de fin de collecte indiquée, le rapport final de production de l'année doit être remis à l'organisme détenteur de la liste.
Pendant la période de collecte, l'organisme susmentionné peut émettre des reçus de production partiels sur des rapports de production conformes.

L'article 6.
Le produit admis à la protection, lors de sa mise à la consommation ou lorsqu'il est destiné à la transformation, doit présenter les caractéristiques suivantes:
- forme du fruit: elliptique-allongée; lobe pédiculaire légèrement proéminent, avec une surface basale moyenne;
- dimensions: moyen-grand, poids pas moins de 100 grammes; les citrons pesant moins de 100 grammes, mais possédant les autres caractéristiques mentionnées dans cet article, peuvent être destinés à la transformation;
- pédoncule: d'épaisseur et de longueur moyennes;
- attaque sur le pédoncule: forte;
- umbone (apex): grande et pointue;
- sulcus apical: presque absent;
- résidu stylistique: absent;
- couleur de peau: jaune citrine;
- peau (flavedo et albedo): épaisseur moyenne;
- flavedo: riche en huile essentielle, arôme fort et parfum;
- axe carpellaire: rond, moyen et à moitié plein;
- pulpe: de couleur jaune paille;
- jus: abondant (rendement égal ou supérieur à 25%) et à forte acidité (pas moins de 3,5 g / 100 ml).

Article 7
La mise sur le marché de l'I.G.P. Le citron de la côte amalfitaine doit avoir lieu de la manière suivante.
Le produit doit être proposé à la vente dans des conteneurs rigides spéciaux, d'une capacité allant d'un minimum de 0,5 kg à un maximum de 15 kg, de préférence en matériau végétal. Les conteneurs en carton rigide sont également autorisés. Sur les emballages portant la mention I.G.P. ou sur les étiquettes qui leur sont apposées, les indications suivantes doivent être écrites en caractères d'impression clairs et lisibles de mêmes dimensions:
a) Citron de la Côte Amalfitaine et indication géographique protégée (ou son abréviation I.G.P.);
b) le nom, la raison sociale et l'adresse de l'entreprise d'emballage ou de fabrication;
c) la quantité de produit réellement contenue dans l'emballage, exprimée conformément à la réglementation en vigueur.
En outre, le symbole graphique relatif à l'image artistique du logo spécifique et univoque à utiliser en combinaison indissociable avec l'indication géographique protégée doit également apparaître. Le symbole graphique se compose d'un citron en tranches qui est placé sur le côté gauche d'un double cercle qui entoure sur un fond jaune le citron de la côte amalfitaine de couleur noire. À l'intérieur du double cercle, il y a le profil de la côte, de Maiori à Capo Conca, tandis qu'au premier plan il y a un buisson de maquis méditerranéen. Le citron et l'arrière-plan sont pantone jaune CV, tandis que les feuilles de citron, le buisson r la deuxième ligne de collines sont pantone vert 369 CV, la première et la troisième ligne de collines sont pantone vert 349 CV, le pantone blue sea 301CV et le pantone blue sky 297 CV.
En outre, le libellé produit en Italie pour les envois destinés à l'exportation doit également figurer.
Les produits transformés, issus de la transformation du citron, peuvent utiliser, dans le cadre de la désignation des ingrédients, la référence à la dénomination géographique Costa dAmalfi à condition de respecter les conditions suivantes:
1) les citrons utilisés pour la préparation du produit sont exclusivement ceux qui satisfont à cette spécification;
2) le rapport pondéral entre la quantité utilisée du I.G.P. Citron de la côte amalfitaine et quantité de produit transformé obtenu;
3) le traitement et / ou la transformation des citrons a lieu exclusivement sur l'ensemble du territoire des communes identifiées à l'art. 3 de cette spécification;
4) l'utilisation du I.G.P. Citron de la Côte amalfitaine grâce à l'acquisition de reçus de production, émis par les organismes compétents de la région conformément à l'art. 5 de cette spécification, et l'annotation sur les documents officiels.
Vérification de l'utilisation correcte par l'I.G.P. Le citron de la côte amalfitaine pour les produits transformés et / ou transformés peut être délégué par l'organisme de contrôle au consortium de protection et de valorisation qui en fait la demande.
A l'indication géographique protégée, visée à l'art. 1 il est interdit d'ajouter des qualifications supplémentaires autres que celles prévues dans le présent cahier des charges, y compris les adjectifs: type, goût, utilisation, sélectionnés, choisis et similaires.
Cependant, l'utilisation d'indications faisant référence à des sociétés, des noms, des noms de sociétés, des marques privées, des consortiums, qui n'ont pas de sens élogieux et ne sont pas propres à induire l'acheteur en erreur. Ces indications peuvent être indiquées sur l'étiquette avec des caractères d'une hauteur et d'une largeur ne dépassant pas la moitié de ceux utilisés pour indiquer l'indication géographique protégée.

Article 8.
Quiconque produit, met en vente, utilise pour transformation ou en tout cas distribue pour consommation, avec I.G.P. Le citron de la côte amalfitaine, un produit qui ne respecte pas les conditions et exigences établies par ce cahier des charges de production, est sanctionné conformément à la loi.

Vidéo: Balades sorrentines, de Capri à Amalfi (Octobre 2020).